Entretien-Velo

Les beaux jours reviennent et même si, confinement oblige, on ne peut pas encore en profiter pleinement, on peut s’y préparer au mieux en commençant pour donner un petit coup de neuf à son vélo ! Alors comment bien entretenir son vélo adoré ?

Voilà quelques étapes à ne pas manquer pour être dans les starting block dès le premier jour du déconfinement.


Étape 1 : la préparation

Regroupez tout le matériel nécessaire au nettoyage et réglage de votre vélo, à savoir :

  • Un seau d’eau
  • Une éponge
  • Un chiffon sec
  • De l’huile lubrifiante pour vélo
  • Un dégraissant pour vélo
  • Une brosse à poil souple
  • Du produit nettoyant pour vélo (ne pas utiliser de produits non spécifiques au vélo comme du liquide vaisselle, qui pourraient abîmer certaines parties du vélo)

Installez votre vélo de manière à ce qu’il soit stable (posez-le contre un mur, retournez-le sur sa selle ou pour les plus équipés, utilisez un pied d’atelier pour vélo) et à ce que vous puissiez facilement vous déplacer autour pendant vos manipulations. Veillez également à vous installer dans un endroit propre.

Enfin, enlevez les éléments amovibles, dont les roues, afin de pouvoir tout nettoyer dans les moindres recoins.

C’est parti !


Etape 2 : Le nettoyage de votre bolide

Rien de tel que de rouler sur un vélo étincelant ! Afin de faire fureur sur les pistes cyclables :

1/ Commencez par rincer l’ensemble du vélo à l’eau claire et avec l’aide de votre éponge si besoin pour enlever les plus grosses saletés.

Attention à ne pas imbiber votre selle si elle est en tissu (protégez-la avec un sac plastique par exemple), et surtout à ne pas mouiller vos freins, qui n’apprécient généralement pas l’humidité.

2/ Place ensuite au dégraissant, à appliquer à l’aide de votre brosse à poil souple sur l’ensemble des éléments de transmission :

  • Sur les pignons arrières
  • Sur les plateaux
  • Sur le dérailleur arrière
  • Sur la chaîne (la frotter tout en faisant tourner le pédalier et changeant les vitesses)

Laissez agir 5 minutes puis rincez le tout.

3/ Et maintenant, on frotte ! A l’aide d’une éponge ou d’une brosse selon les parties du vélo, à vous de frotter tous les éléments suivants avec de l’huile de coude ou un bon produit nettoyant :

  • Les pignons arrières et les plateaux
  • Les moyeux
  • La chaîne et les plateaux
  • Les rayons et les roues
  • Le cadre, les étriers de frein, les accessoires
  • Les endroits inaccessibles et les recoins vicieux

Puis rincez bien à nouveau et essuyez l’ensemble de votre vélo afin de ne pas y laisser de traces de calcaire et surtout d’éviter que les pièces ne rouillent.


Etape 3 : La lubrification

Après avoir bien dégraissé les éléments de transmission, il est temps de lubrifier la chaîne avec une huile lubrifiante spécialement conçue pour les vélos. Répartissez-la lentement le long de la chaîne en mouvement.

Épongez bien les surplus d’huile à la fin de l’opération.

NB : la lubrification régulière de votre vélo est indispensable au bon état du vélo sur le long terme, pensez-y régulièrement !


Etape Bonus pour les Teebikers :

Afin de vous assurer un fonctionnement optimal de la roue, vérifiez de temps à autre, et surtout si vous avez la sensation que la roue fonctionne parfois par à-coups, que :

– Votre roue Teebike est bien calibrée (cliquez sur l’icône en forme d’écrou > Réglage de la roue > et lancez la recalibration de la roue en le positionnant bien à 90° du sol)

– Le Bluetooth de votre téléphone est bien activé et que la connexion est bien fonctionnelle (l’icône Bluetooth à gauche de l’écran doit être bleue, et non clignoter)

– Ne laissez pas votre roue se décharger totalement, même si elle est inutilisée temporairement. Les batteries au lithium supportent mal le déchargement total et s’abîment plus vite lorsqu’elles sont à 0%.

 

Avant de rouler

Prenez toujours le temps de vérifier, avant chaque sortie :

– l’efficacité de vos freins

– la pression de vos pneus

– le fonctionnement de vos éclairages (obligatoires sur tout vélo)

– et de votre sonnette (obligatoire sur tout vélo)

Et n’oubliez pas votre casque ! S’il n’est plus obligatoire au-delà de 12 ans, il reste néanmoins vivement conseillé afin de protéger votre tête en toutes circonstances.