5 conseils pour se remettre au vélo

Pour des raisons pratiques et économiques, le vélo est de plus en plus tendance. Bonne nouvelle : même si vous n’en avez pas fait depuis 10 ans, ça ne s’oublie pas ! Se remettre au vélo demande juste un peu d’entraînement et quelques conseils. 

5 conseils pour se remettre au vélo

Envie de vous remettre au vélo ?

Carburant de plus en plus cher, embouteillages, travail trop sédentaire… Se remettre au vélo pourrait bien être LA solution à tous vos problèmes. C’est en tout cas ce que pensent de plus en plus de Français. En 2020, l’association Vélo et Territoires révèle que la pratique du vélo a augmenté de 27 % en dehors des périodes de confinement. 

En effet, le vélo est un moyen de transport économique et rapide. Aux heures de pointe, il continue d’avancer à au moins 15 km/h quand les voitures restent à l’arrêt dans les bouchons. 

Même électrique, il est beaucoup moins polluant qu’une voiture et meilleur pour la santé. Quand les beaux jours arrivent, se remettre au vélo est aussi une façon de prendre un grand bol d’air !

Comment se remettre au vélo ?

Ça y est : vous avez pris la décision de vous remettre au vélo ! Le problème, c’est que vous avez quand même une légère appréhension à l’idée de l’effort physique à fournir… Voici quelques conseils pour une reprise en douceur et en toute sécurité  !

1. Choisissez votre équipement

C’est la première étape pour se remettre au vélo ! Vous devez impérativement vous sentir à l’aise pour profiter de vos sorties. Pour ça, il faut choisir un vélo adapté à vos déplacements. 

Le vélo de ville est idéal si vous n’empruntez que des routes goudronnées en bon état. Votre itinéraire comprend des chemins de terre ou des routes accidentées ? Dans ce cas, le VTC s’impose, voire le VTT selon l’état de la voie. 

Pensez aussi aux accessoires indispensables à votre sécurité (casque, phares, gilet réfléchissant) et à ceux qui vous apporteront plus de confort au quotidien comme un sac à dos, un porte-bagage, une housse de selle, une paire de baskets…

La casque : un accessoire indispensable

2. Réglez votre position sur le vélo

Afin de ne pas vous faire mal inutilement et d’être bien installé, il est indispensable de bien régler la hauteur de la selle et du guidon

Sur un vélo de ville ou à la Hollandaise, la forme courbée du guidon doit vous permettre de garder les mains près du corps et surtout le dos bien droit. C’est la posture la plus confortable sur ce type de vélo. Avec un VTC ou un VTT, on recommande une position assise et légèrement inclinée vers l’avant pour s’adapter à une conduite plus sportive et à des sorties plus longues. 

Vous avez ressorti votre vieux vélo du garage ? Profitez de ce moment pour faire une révision. Vérifiez son état général (pneus, câbles, chaîne…), regonflez vos pneus et testez les freins ainsi que l’éclairage.

3. Échauffez-vous !

Une fois le check-up de votre vélo fait, l’heure est venue de vous lancer ! Attention, avant de commencer à pédaler, faites d’abord une séance d’échauffement. Même sur du plat et à un rythme modéré, vous n’êtes pas à l’abri d’un claquage. 

Afin d’éviter les risques de blessures et d’accident, il est essentiel d’échauffer ses muscles et ses articulations. Certaines sont particulièrement sollicitées. N’hésitez pas à faire des rotations des poignets, des coudes, des chevilles et du bassin avant de monter sur votre vélo. Pour les genoux, quelques flexions suffisent. 

Ensuite, pédalez doucement durant le premier quart d’heure pour terminer d’échauffer vos articulations et les muscles des jambes (cuisses, ischio-jambiers, mollets).

Une fois que vous aurez pris l’habitude de rouler sur votre deux-roues, votre corps se sera habitué et l’échauffement devrait être moins nécessaire pour vos articulations et vos muscles, car vous serez en train de devenir un(e) sacré(e) sportif/ve !

4. Choisissez un coin tranquille…

Et que vous avez envie de découvrir ! Cela vous permettra de rester motivé lors de votre première sortie. Initiez-vous au cyclotourisme en vous rendant dans les parcs des grandes villes ou sur les pistes cyclables de quartiers historiques… Se remettre au vélo peut aussi être prétexte à une excursion dans un village voisin ou pour partir en week-end à la campagne. 

Vous êtes à court d’idées ? Découvrez les voies vertes proches de chez vous. L’absence de voitures les rend idéales pour la reprise du vélo seul ou en famille. Aménagées le long de canaux, au travers de forêts ou sur d’anciennes voies ferrées, elles sont calmes et vous garantissent une bouffée d’air frais

Ne voyez pas trop grand au début. Selon votre niveau, une dizaine de kilomètres peut suffire, en particulier si vous ne pratiquez pas d’autres activités physiques. Vos premières sorties vous redonneront confiance. Elles doivent aussi vous permettre de faire travailler votre système cardiovasculaire tout en douceur et de tonifier vos muscles. 

5. Fixez-vous des objectifs !

Après quelques séances d’entraînement, vous pouvez commencer à établir des objectifs plus poussés. Bien sûr, ils ne seront pas les mêmes selon la pratique que vous envisagez. 

Si vous souhaitez vous remettre au vélo pour remplacer la voiture lors de vos trajets quotidiens, aller au travail à vélo 5 fois par semaine est déjà un bel objectif. Il vous aidera à atteindre et, encore mieux à dépasser, les 25 minutes d’activité physique journalière recommandée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

En revanche, si c’est la compétition ou les grandes randonnées qui vous motivent, il va falloir établir un plan d’action ! Essayez d’augmenter la durée de vos sorties chaque semaine et mesurez la distance parcourue. 

Cycliste amateur ou sportif, il existe de nombreuses applications faites pour vous comme Strava, Cyclisme ou Here WeGo. Elles vous aideront à rester motivé, c’est la clé de la régularité ! En dehors des informations concernant l’itinéraire (GPS), elles vous fournissent des données relatives à la performance et à votre santé : vitesse moyenne, dénivelé, niveau de difficulté, calories brûlées… Vous vous sentez de mieux en mieux et les résultats sont vraiment mesurables. 

Besoin d’un peu d’aide ?

Roue electrique Teebike

Même avec de l’entraînement, se remettre au vélo peut être difficile. Si vous pratiquez le cyclotourisme à plusieurs et que vous avez peur de ne pas être au niveau, l’assistance électrique est LA solution. Avec elle, vous profitez pleinement de votre nouveau loisir. 

Elle s’impose aussi souvent aux adeptes du vélotaf, qui utilisent leur bicyclette au quotidien pour aller au travail et qui sont parfois chargés (affaires de bureau, courses…). Avec la fatigue de la journée, l’assistance électrique est d’un grand réconfort pour maintenir une allure soutenue ou affronter quelques montées difficiles

Vous avez choisi un vélo de ville, un VTC ou un VTT pour recommencer à pédaler ? Rien ne vous empêche de garder votre vélo préféré ! La roue Teebike avec batterie intégrée vous permet de transformer votre vélo en vélo électrique pour 795€. Si vous n’avez pas de vélo, nous proposons en complément des vélos de ville pour seulement 5€ de plus. Ils sont reconditionnés par des personnes en réinsertion professionnelle dans le cadre de notre partenariat avec les Apprentis d’Auteuil. C’est un petit coup de pouce pour se remettre au vélo et qui fait du bien à tous !

Autres news

Aide Teebike

Envoyez-nous votre question. Nous répondons généralement en quelques heures. En attendant vous pouvez consulter la FAQ.

marguerite déformée blanc

Nous utilisons des cookies sur ce site. En continuant votre navigation sans régler votre navigateur pour bloquer ou effacer des cookies, vous approuvez notre Politique de confidentialité.w

B71635AA-53A3-4D82-A0C8-E10DE0F418CE

Abonnez-vous à la Newsletter Teebike

Pour être informé/e de toute l'actualité de la roue Teebike, abonnez-vous par ici!